Accueil Programme Biennales Historique Bibliothèque Parutions Sites amis
Bulletin d'adhésion Se connecter
Bienvenue sur le site des amis du patrimoine de Feurs S'inscrire

HISTORIQUE 2015

Vendredi 23 janvier 2015

15:00 Salle Georges Guichard

Maison de la Commune de Feurs

Blanche de PRÉVILLE

Issoire, St Nectaire, St Saturnin

Églises de l’art roman



Eglises romanes.pdf

Art roman auvergnat L'art roman auvergnat englobe l'art roman tel qu'il s'est développé aux XIe et XIIe siècles en Auvergne et, par extension, dans le Velay, deux régions dont la couronne comtale fut à plusieurs reprises portée par la même tête à l'époque romane.


Le domaine couvert par l'art roman auvergnat englobe trois régions :


Lire la totalité du texte …



Samedi 14 février 2015

15:00 Théâtre du Forum

Maison de la Commune de Feurs

Conférence de Daniel POUGET

« NEPAL Pays des Dieux »




Déesse Jamuna.pdf

Faire un voyage au Népal, c'est partir à la découverte de l'un des pays les plus diversifiés du monde. C'est aller à la rencontre de populations et de cultures imprégnées de traditions tenaces. Le Népal, c'est bien sûr la haute chaîne himalayenne. Le pays ne se réduit pas à cela cependant. Les collines de la partie médiane du pays abritant les vallées de Katmandou et de Pokhara, de même que la plaine, les savanes et les jungles du Terai au sud présentent une diversité d'attraits susceptibles d'en intéresser plus d'un. Le voyageur peut y pratiquer de nombreuses activités : trekking en haute montagne, visite des sites historiques de la vallée, randonnée sur les crêtes entourant Katmandou, rafting en eau vive et combien d'autres.


Lire la totalité du texte …



Mercredi 4 mars 2015

20:30 Maison de la Commune

Salle George Guichard

Jean Claude LITAUDON

Aqueducs romains de Méditérranée




Pont du Gard.pdf

"Aquaeductus" Conduit d'eau

Dans l'Antiquité, en passant par l'aqueduc du Gier, l'Italie, l'Espagne, la Tunisie, la Turquie etc..., à travers les déserts, plaines et montagnes, l'auteur présente le travail nécessaire à la recherche puis à la conduite de l'eau. Les succès, les tâtonnements parfois, afin que captée, véhiculée, stockée, celle-ci soit enfin distribuée aux fontaines pour le bonheur des populations.

Paul VALETTE



Lundi 23 mars 2015

14:45 Théâtre du Forum

Conférence de Gaetano MINACORI

Les origines légendaires de Rome




Rome.pdf Souscription conf. Minacori 2014   2015.pdf

Les origines légendaires de Rome. Selon le légende, Enée, survivant à la ruine de Troie débarque au Latium (en Italie) et noue contact avec le roi des Laurentes dont il épouse la fille Lavinia. Enée fonde une ville du nom de son épouse «Lavinium », unissant deux peuples ; les laurentes et les troyens.

L’Enéide, poème de Virgile narre ces épisodes . Vénus demande à Jupiter de ne pas abandonner son fils qui fuit Troie. « Ton fils, le troyen Enée, mènera en Italie une grande guerre, il brisera des

peuples redoutables. Son fils, Ascagne, quittera Lavinium et s’installera à Albe la longue ».

Le dieu Mars met enceinte Rhéa Silvia, jeune vestale, qui met au monde des jumeaux Rémus et Romulus. Jetés dans le Tibre, ils sont sauvés par la décrue et sont recueillis par la louve du Lupercal (grotte creusée au flanc du Palatin). Elevés par les bergers, ils fondent Rome

à l’endroit même du lieu de leur sauvetage le 21 avril –753 selon la tradition. La louve est devenue le symbole de Rome.

Romulus tue son frère qui a franchi le sillon sacré, se dévouant par cet acte aux dieux d’en bas. Romulus est le 1er des rois de Rome. Ce sillon sacré se nomme le POMERIUM qui délimite la ville. Les morts sont enterrés au delà, à l’extérieur de cette ligne.



Mercredi 15 avril 2015

20:30 Salle Georges Guichard

Maison de la Commune de Feurs

Jean Claude SABY

Tableaux flamands du 16è siècle

D’Abel Grimer




Abel Grimer.pdf

Lundi 20 avril 2015

14:45 Théâtre du Forum

Conférence de Gaetano MINACORI

Les origines légendaires de Rome




Rome.pdf

Il a appris à peindre avec son père, Jacob Grimmer. La plupart de ses œuvres sont des paysages et des bâtiments. Abel Grimmer (ou ses clients) tiennent à se représenter ou à célébrer le cycle de la vie. Au travers de la répétition annuelle du cycle des saisons, sont retenus des moments l’année (mois ou saisons) qui encadrent les activités des hommes : diverses activités du temps des semailles, des moissons, des vendanges, tout cela sur fond de paysages majestueux.

Une série de 12 tableaux, représentant les douze mois, est visible dans la Chapelle Notre-Dame de Montfaucon-en-Velay (Haute Loire).Elle présente un magnifique ensemble cohérent assez unique, puisqu’il comporte un ensemble de 12 œuvres liées d'un ensemble homogène. Cet ensemble est considérable puisque la collection connue de cet auteur comporte une centaine d’œuvres (Selon TV Tours, Aymeric Rouillac 21-03-2012).Ici chacun des douze tableaux représente un des mois de l’année, avec une double référence, l’une à la vie de Jésus, l’autre à la vie profane rurale flamande du temps, les épisodes évangéliques étant dûment cités, la peinture est datée 1592. On notera que le fond de paysages et d’architectures sont parfois très imaginaires : on ne trouve guère en effet du côté d’Anvers de montagnes ni de pitons rocheux couronnés de châteaux ou autres constructions, tels qu’on les voit sur certains tableaux.





Jeudi 16 avril 2015

12:45 Départ en car derrière la Mairie

Visite guidée

Les murs peints de Lyon




Lyon, les murs peints.pdf Petite sortie du 16 Avril 2015.pdf

CitéCréation a l’art de rendre la vue aux murs aveugles. Une vue imprenable sur la saga de la soierie lyonnaise vous attend au cœur du quartier de la Croix Rousse, avec le Mur des Canuts. Sur 1200m2, la plus grande fresque d’Europe s’anime de la vie de quartier, jaillie d’un escalier de haute volée. A deux pas de la Place des Terreaux, vous croiserez aussi le regard de 30 hommes et femmes qui ont « fait » Lyon, de Sainte Blandine à Paul Bocuse, de Saint-Exupéry à Bernard Pivot. D’un balcon à l’autre de la Fresque des Lyonnais, le mur est un théâtre, avec un V.I.P. dans chaque loge !

Leader mondial des purs peints, CitéCréation ne pouvait manquer de signer dans le 8ème arrondissement de Lyon, le premier musée urbain à ciel ouvert. 24 fresques de 23m de haut par 10 de large racontent la cité idéale vue par Tony Garnier et une pléiade d’artistes étrangers.

D’un autre coup de pinceau magique, les artistes de CitéCréation ont imaginé Lyon en 2046 avec François Schuiten. Les quatre kilomètres de fibre optique insérés dans la Fresque Lumière illuminent leur vision futuriste, magique à la nuit tombée.

Jocelyne Vidal, Journaliste

Les origines légendaires de Rome. Selon le légende, Enée, survivant à la ruine de Troie débarque au Latium (en Italie) et noue contact avec le roi des Laurentes dont il épouse la fille Lavinia. Enée fonde une ville du nom de son épouse «Lavinium », unissant deux peuples ; les laurentes et les troyens.

L’Enéide, poème de Virgile narre ces épisodes . Vénus demande à Jupiter de ne pas abandonner son fils qui fuit Troie. « Ton fils, le troyen Enée, mènera en Italie une grande guerre, il brisera des

peuples redoutables. Son fils, Ascagne, quittera Lavinium et s’installera à Albe la longue ».

Le dieu Mars met enceinte Rhéa Silvia, jeune vestale, qui met au monde des jumeaux Rémus et Romulus. Jetés dans le Tibre, ils sont sauvés par la décrue et sont recueillis par la louve du Lupercal (grotte creusée au flanc du Palatin). Elevés par les bergers, ils fondent Rome

à l’endroit même du lieu de leur sauvetage le 21 avril –753 selon la tradition. La louve est devenue le symbole de Rome.

Romulus tue son frère qui a franchi le sillon sacré, se dévouant par cet acte aux dieux d’en bas. Romulus est le 1er des rois de Rome. Ce sillon sacré se nomme le POMERIUM qui délimite la ville. Les morts sont enterrés au delà, à l’extérieur de cette ligne.



Rome - annonce 02.jpg

Samedi 18 juillet 2015

15:00 Rendez-vous devant la mairie

Visite guidée gratuite de Feurs

Par Paul Valette

Inscription préalable à l'office du tourisme de Feurs souhaitable.



Hippodrome de Feurs.pdf

Feurs est une commune française, située dans le département de la Loire et la région Rhône-Alpes. Les habitants de Feurs sont les Foréziens.Feurs tire son origine de la dénomination romaine de Forum Segusiavorum, lieu d'échanges du peuple antique, les Ségusiaves. On trouve dans la ville, à côté de la Poste, des vestiges de l'ancienne ville romaine. Elle a directement donné son nom à la province du Forez. La ville fut mentionnée par le géographe antique Ptolémée. Elle fut fugitivement chef-lieu du département de la Loire de 1793 à 1795 Elle eut un des premiers chemins de fer : La 3e ligne de France Andrézieux - Roanne ouvre sa 1re section le 1er août 1832 entre Saint-Bonnet-les-Oules et Balbigny. C'est à Feurs qui se trouve sur cette section que sont installés les ateliers de la compagnie qui construiront plusieurs locomotives sous les ordres de l'ingénieur Régnié. Feurs est, aujourd'hui, définitivement tournée vers Saint-Étienne, une ville-modèle pour elle. Les sites d'intérêts archéologiques sont nombreux mais tous sont découverts au cours des différents travaux sur la commune.

Les origines légendaires de Rome. Selon le légende, Enée, survivant à la ruine de Troie débarque au Latium (en Italie) et noue contact avec le roi des Laurentes dont il épouse la fille Lavinia. Enée fonde une ville du nom de son épouse «Lavinium », unissant deux peuples ; les laurentes et les troyens.

L’Enéide, poème de Virgile narre ces épisodes . Vénus demande à Jupiter de ne pas abandonner son fils qui fuit Troie. « Ton fils, le troyen Enée, mènera en Italie une grande guerre, il brisera des

peuples redoutables. Son fils, Ascagne, quittera Lavinium et s’installera à Albe la longue ».

Le dieu Mars met enceinte Rhéa Silvia, jeune vestale, qui met au monde des jumeaux Rémus et Romulus. Jetés dans le Tibre, ils sont sauvés par la décrue et sont recueillis par la louve du Lupercal (grotte creusée au flanc du Palatin). Elevés par les bergers, ils fondent Rome

à l’endroit même du lieu de leur sauvetage le 21 avril –753 selon la tradition. La louve est devenue le symbole de Rome.

Romulus tue son frère qui a franchi le sillon sacré, se dévouant par cet acte aux dieux d’en bas. Romulus est le 1er des rois de Rome. Ce sillon sacré se nomme le POMERIUM qui délimite la ville. Les morts sont enterrés au delà, à l’extérieur de cette ligne.

Lundi 11 mai 2015

14:45 Théâtre du Forum

Conférence de Gaetano MINACORI

Les origines légendaires de Rome




Rome.pdf

Lundi 18 mai 2015

14:45 Théâtre du Forum

Conférence de Gaetano MINACORI

Les origines légendaires de Rome




Rome.pdf Rome - annonce 03.jpg

Mercredi 27 mai 2015

20:30 Théâtre du Forum

Film de Christophe RAYLAT sur le Népal

SHERPASIG




Nepal.pdf

Les origines légendaires de Rome. Selon le légende, Enée, survivant à la ruine de Troie débarque au Latium (en Italie) et noue contact avec le roi des Laurentes dont il épouse la fille Lavinia. Enée fonde une ville du nom de son épouse «Lavinium », unissant deux peuples ; les laurentes et les troyens.

L’Enéide, poème de Virgile narre ces épisodes . Vénus demande à Jupiter de ne pas abandonner son fils qui fuit Troie. « Ton fils, le troyen Enée, mènera en Italie une grande guerre, il brisera des

peuples redoutables. Son fils, Ascagne, quittera Lavinium et s’installera à Albe la longue ».

Le dieu Mars met enceinte Rhéa Silvia, jeune vestale, qui met au monde des jumeaux Rémus et Romulus. Jetés dans le Tibre, ils sont sauvés par la décrue et sont recueillis par la louve du Lupercal (grotte creusée au flanc du Palatin). Elevés par les bergers, ils fondent Rome

à l’endroit même du lieu de leur sauvetage le 21 avril –753 selon la tradition. La louve est devenue le symbole de Rome.

Romulus tue son frère qui a franchi le sillon sacré, se dévouant par cet acte aux dieux d’en bas. Romulus est le 1er des rois de Rome. Ce sillon sacré se nomme le POMERIUM qui délimite la ville. Les morts sont enterrés au delà, à l’extérieur de cette ligne.

Notre association participera, en partenariat avec le Camera Photo Club (et d'autres associations) à un acte de solidarité pour le Népal, cruellement éprouvé.


Pour récolter des dons une soirée est organisée au Théâtre du Forum le MERCREDI 27 MAI à 20H30 au cours de laquelle sera projeté un film de Christophe Raylat sur le Népal: "Sherpasig".

Les dons récoltés iront directement à l'association DIDI BAHINI qui intervient auprès des enfants népalais.

Réservez votre soirée, venez nombreux (un reçu vous sera remis, qui vous permettra une déduction fiscale sur votre déclaration des revenus 2015).


C’est un communiqué du président Paul Valette

Lundi 15 juin 2015

14:45 A l’Éden

Conférence de Gaetano MINACORI

Les origines légendaires de Rome




Rome.pdf

Jeudi 18 juin 2015

7:30 Départ en car derrière la Mairie

BIBRACTE

Haut lieu de la France d’où

VERCINGETORIX

souleva la Gaule




Voyage du jeudi  18 Juin 2015-BIBRACTE.pdf Bibracte.pdf

Bibracte était la capitale du peuple celte des Éduens, développé surtout au 1er siècle av. J.-C.. Centre névralgique du pouvoir de l'aristocratie éduenne, c'était aussi un important lieu d'artisanat et de commerces où se côtoyaient mineurs, forgerons et frappeurs de monnaies sur une superficie de près de 135 hectares. Ce site remarquable, situé sur les communes de Saint-Léger-sous-Beuvray (Saône-etLoire), de Glux-en-Glenne et de Larochemillay dans la Nièvre et dans le Morvan au sommet du mont Beuvray (communément appelé le Beuvray dans la région), est au confluent des bassins de l'Yonne, de la Seine et de la Loire. Le Beuvray est constitué de trois sommets : le Theurot de la Wivre avec sa pierre, le Theurot de la Roche et le Porrey qui est le point culminant. Le site héberge le musée de la civilisation celtique qui retrace la vie de cette cité de quelque 5 à 10 milliers d'âmes au sein d'un oppidum fortifié que les fouilles archéologiques du mont Beuvray révèlent peu à peu. La conservation et la gestion du site sont effectuées depuis 2007 par l'établissement public de coopération culturelle (EPCC) de Bibracte. Ce site fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 25 septembre 1984.

Les origines légendaires de Rome. Selon le légende, Enée, survivant à la ruine de Troie débarque au Latium (en Italie) et noue contact avec le roi des Laurentes dont il épouse la fille Lavinia. Enée fonde une ville du nom de son épouse « Lavinium », unissant deux peuples ; les laurentes et les troyens. L’Enéide, poème de Virgile narre ces épisodes . Vénus demande à Jupiter de ne pas abandonner son fils qui fuit Troie. « Ton fils, le troyen Enée, mènera en Italie une grande guerre, il brisera des peuples redoutables. Son fils, Ascagne, quittera Lavinium et s’installera à Albe la longue ». Le dieu Mars met enceinte Rhéa Silvia, jeune vestale, qui met au monde des jumeaux Rémus et Romulus. Jetés dans le Tibre, ils sont sauvés par la décrue et sont recueillis par la louve du Lupercal (grotte creusée au flanc du Palatin). Elevés par les bergers, ils fondent Rome à l’endroit même du lieu de leur sauvetage le 21 avril –753 selon la tradition. La louve est devenue le symbole de Rome. Romulus tue son frère qui a franchi le sillon sacré, se dévouant par cet acte aux dieux d’en bas. Romulus est le 1er des rois de Rome. Ce sillon sacré se nomme le POMERIUM qui délimite la ville. Les morts sont enterrés au delà, à l’extérieur de cette ligne.

La tradition d'accueil et l'esprit de résistance du Chambon-sur-Lignon et des villages alentours du plateau du Vivarais-Lignon (Haute-Loire) se sont puissamment exprimés pendant la Seconde Guerre mondiale. Devant l'afflux de réfugiés, les villages se sont transformés tout naturellement et modestement en presque autant de refuges que de foyers. Parmi les réfugiés, de nombreux Juifs et tout particulièrement des enfants ont pu être sauvés.

En 1990, les habitants du Chambon et des communes voisines ont reçu un diplôme d’honneur de Yad Vashem qui les distingue du titre de « Justes parmi les nations » comme en témoigne la plaque commémorative au coeur du village, une des rares exceptions en Europe.

Alors que disparaissent les derniers témoins, pour que ces actes restent vivants et qu'ils soient transmis aux jeunes générations, un lieu de mémoire a ouvert ses portes en juin 2013. Il propose une exposition permanente retraçant l’histoire du Plateau pendant la Seconde Guerre mondiale et un espace mémoriel avec de nombreux témoignages filmés.

Le parcours initie le visiteur aux particularismes de ce territoire et explique l’engagement des habitants dans une résistance à la fois civile, spirituelle et armée. S'y succèdent au fil du temps des expositions thématiques illustrant les différents aspects de cette résistance.


Feurs est une commune française, située dans le département de la Loire et la région Rhône-Alpes. Les habitants de Feurs sont les Foréziens.Feurs tire son origine de la dénomination romaine de Forum Segusiavorum, lieu d'échanges du peuple antique, les Ségusiaves. On trouve dans la ville, à côté de la Poste, des vestiges de l'ancienne ville romaine. Elle a directement donné son nom à la province du Forez. La ville fut mentionnée par le géographe antique Ptolémée. Elle fut fugitivement chef-lieu du département de la Loire de 1793 à 1795 Elle eut un des premiers chemins de fer : La 3e ligne de France Andrézieux - Roanne ouvre sa 1re section le 1er août 1832 entre Saint-Bonnet-les-Oules et Balbigny. C'est à Feurs qui se trouve sur cette section que sont installés les ateliers de la compagnie qui construiront plusieurs locomotives sous les ordres de l'ingénieur Régnié. Feurs est, aujourd'hui, définitivement tournée vers Saint-Étienne, une ville-modèle pour elle. Les sites d'intérêts archéologiques sont nombreux mais tous sont découverts au cours des différents travaux sur la commune.

Jeudi 27 août 2015

8:30 Départ derrière la mairie de Feurs

Le Chambon sur Lignon

Parcours de la mémoire




Petite sortie jeudi 27 Août 2015.pdf Chambon sur Lignon.pdf

Samedi 22 août 2015

15:00 Rendez-vous devant la mairie

Visite guidée gratuite de Feurs

Par Paul Valette

Inscription préalable à l'office du tourisme de Feurs souhaitable.



Château du Palais.pdf

Vendredi 9 octobre 2015

20:30 Salle Georges Guichard

Conférence de J. Claude BEAL

La Cité Ségusiave

Dans l’antiquité




Feurs-Ségusiaves.pdf Conférence du 9 octobre 2015.pdf

Lundi 5 octobre 2015

14:45 Théâtre du Forum

Conférence de Gaetano MINACORI

L’Odyssée




L'Odyssée.pdf MINACORI  2015 2016.pdf

Lundi 12 octobre 2015

14:00 Départ derrière la mairie de Feurs

Chazelles sur Lavieu

A la découverte des parfums



Petite sortie lundi 12 octobre 2015.pdf Chazelles sur Lavieu 02.pdf

Statuts de l’Association des Amis du Patrimoine et du Musée de Feurs

L’Odyssée (en grec ancien Oδύσσεια / Odússeia) est une épopée grecque antique attribuée à l’aède Homère, qui l'aurait composée après l’Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la littérature et, avec l’Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L’Odyssée relate le retour chez lui du héros Ulysse, qui, après la guerre de Troie dans laquelle il a joué un rôle déterminant, met dix ans à revenir dans son île d'Ithaque, pour y retrouver son épouse Pénélope, qu'il délivre des prétendants, et son fils Télémaque. Au cours de son voyage sur mer, rendu périlleux par le courroux du dieu Poséidon, Ulysse rencontre de nombreux personnages mythologiques, comme la nymphe Calypso, la princesse Nausicaa, les Cyclopes, la magicienne Circé et les sirènes.

L'épopée contient aussi un certain nombre d'épisodes qui complètent le récit de la guerre de Troie, par exemple la construction du cheval de Troie et la chute de la ville, qui ne sont pas évoquées dans l’Iliade. L’Odyssée compte douze mille cent neuf hexamètres dactyliques, répartis en vingt-quatre chants, et peut être divisée en trois grandes parties : la Télémachie (chants I-IV), les Récits d'Ulysse (chants V-XII) et la Vengeance d'Ulysse (chants XIII-XXIV).

L’Odyssée a inspiré un grand nombre d'œuvres littéraires et artistiques au cours des siècles, et le terme « odyssée» est devenu par antonomase un nom commun désignant un « récit de voyage plus ou moins mouvementé et rempli d'aventures singulières ».


Jules César lui-même parle déjà d’eux dans ses écrits. À l’origine, il y avait là les Ségusiaves, peuple gaulois dont le territoire s’étendait sur l’ensemble du Forez, à cheval sur les actuels départements de la Loire et du Rhône. Autour d’une « capitale », semble-t-il établie là juste avant l’ère chrétienne et l’arrivée des Romains : Forum Segusiavorum. Le « Marché des Ségusiaves » du temps des Romains, aujourd’hui la ville de Feurs.

Un ancestral passé dont subsistent bien des traces, beaucoup étant aujourd’hui conservées et présentées dans le musée d’Archéologie de la cité.

Dans le musée d’Assier, comme disent encore volontiers bien des Foréziens, en souvenir de la famille éponyme qui reçut les collections dans un bâtiment du XVIIIe siècle, avant qu’elles ne deviennent le cœur d’un musée municipal, labellisé à l’aube du XXIe siècle. Tout un monde d’objets, adroitement présentés, égrène le souvenir de cette cité gauloise, puis romaine.

De l’architecture à la vie quotidienne, tant civile qu’agricole, le plus souvent retrouvés lors de recherches archéologiques ou de travaux d’urbanisme, à Feurs comme dans les environs.

Lire la totalité du texte …


Dès que l’on entre dans la première grande pièce du couvent, une odeur de parfum surprend. L’histoire des parfums, de la préhistoire à nos jours, attend les visiteurs. Le maître des lieux, Daniel Pouget, est parti pour cette nouvelle exposition de la légende de Myrrah qui se transforma en arbre de myrrhe par la volonté des Dieux, lequel deviendra la base de tous les parfums de l’Orient.

Visite au Proche Orient:

Les Grecs ont toujours été de grands amateurs de parfums, les Romains utilisaient l’encens et la mire. De nombreux objets, rares, de la préhistoire (4 000 ans d’âge), des verres, des icônes byzantins, des flacons très différents et récents sont à découvrir. Une reproduction de peintures orientales a également trouvé leur place.

Le harem, endroit parfumé par excellence où l’on utilisait les brûle-parfums, est évoqué avec la lampe d’Aladin, les «aspersoirs» à l’eau de rose et les illustrations de femmes orientales réalisées par Daniel Pouget. Le harem raconte toute son histoire. Les coiffes sont exposées, l’alambic à parfum, les flacons céramiques d’Iznik, le matériel à toilette avec son savon d’alep, les ustensiles pour faire le café turc, les boîtes à parfums, les narguilés (pour fumer le tabac parfumé à la rose) plantent le décor.

Lire la totalité du texte …



Lundi 9 novembre 2015

14:45 Théâtre du Forum

Conférence de Gaetano MINACORI

L’Odyssée




MINACORI  2015 2016.pdf L'Odyssée.pdf

Vendredi 20 novembre 2015

20:30 Maison de la Commune

Suzanne VENGEON et Serge GRANJON

1914 - Regards croisés sur la ville  et la campagne stéphanoise




Granjon Serge du 20-11-2015.pdf

 Avec évocations textuelles de Marie-Jeanne Potente et Yves Aubert, et intermèdes musicaux de Daniel Burelier et Jean-Marc Dufix. Ces "Regards croisés" sont proposés par Serge Granjon, et Suzanne Vengeon qui appartient au collectif CAPUCINE.

Serge Granjon, professeur retraité du secondaire et Suzanne Vengeon. qui a été maître de conférence à l'université de Saint-Etienne, qui est aussi photographe et l'auteur de vibrants témoignages sur des destinations insolites. Les deux musiciens, les deux annonceurs, Serge Granjon et Suzanne Vengeon appartiennent au groupe C.A.P.U.C.I.N.E. (Collectif d'Artistes Promouvant l'Union Créative de l'Image, des Notes et de l'Ecriture). Ce collectif propose à un large public ses créations ou interprétations en matière de photo, musique et chanson, prose et poésie.

L’Odyssée (en grec ancien Oδύσσεια / Odússeia) est une épopée grecque antique attribuée à l’aède Homère, qui l'aurait composée après l’Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est

considérée comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la littérature et, avec l’Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L’Odyssée relate le retour chez lui du héros Ulysse, qui, après la guerre de Troie dans laquelle il a joué un rôle déterminant, met dix ans à revenir dans son île d'Ithaque, pour y retrouver son

épouse Pénélope, qu'il délivre des prétendants, et son fils Télé-maque. Au cours de son voyage sur mer, rendu périlleux par le courroux du dieu Poséidon, Ulysse rencontre de nombreux personnages mythologiques, comme la nymphe Calypso, la princesse Nausicaa, les Cyclopes, la magicienne Circé et les sirènes.

Lire la totalité du texte …