Accueil Programme Biennales Historique Bibliothèque Parutions Sites amis
Bulletin d'adhésion Se connecter
Bienvenue sur le site des amis du patrimoine de Feurs S'inscrire

HISTORIQUE 2014

Samedi 25 janvier 2014

15:00

Théâtre du Forum

Médecines d'autrefois.pdf

Autrefois pas de médecine véritable

La médecine officielle n’avait pas bonne presse. Il faut dire que les médecins étaient si rares qu’ils ne pouvaient guère contredire les racontars qui couraient sur eux.

En 1908 par exemple, on croyait encore dans l’Allier qu’un pauvre qui entrait gravement malade à l’hôpital y était tué sournoisement : les médecins lui faisaient avaler, disait-on, des pilules empoisonnées enrobées de sucre !

Lorsqu’ils étaient malades, nos ancêtres se contentaient donc des recettes de la grand-mère, de la voisine ou du rebouteux et de remèdes de "bonne femme"

Cette expression n’a aucun lien avec les femmes mais vient du latin bona fama signifiant "de bonne réputation". Une réputation perdue aujourd’hui car la formule a pris un sens péjoratif.

Conférence de Daniel POUGET

La médecine à travers les âges et les civilisations

Mardi 11 février 2014

20:30

Salle Georges Guichard

Théatre du Forum

Par Claude LATTA

Le groupe de résistance d’Arthun

Guerre 1939-1945

Latta Claude.pdf

Claude LATTA, professeur d’histoire, docteur en histoire, chercheur associé à l’Université de Saint-Etienne collabore à la Revue d’histoire du XIXe siècle et au Dictionnaire biographique du

mouvement ouvrier français et a participé à plusieurs colloques sur l’histoire du mouvement républicain entre 1830 et 1871.

Auteur de deux biographies de « quarante-huitards », Martin Bernard (1808-1883) et Eugène Baune (1799-1880). Président de l’Association des Amis de Benoît Malon, qui publie un bulletin semestriel, il a

dirigé deux ouvrages collectifs (actes de colloques) consacrés à Benoît Malon puis à la Commune de 1871.

Claude Latta est l’auteur d’une Histoire de Montbrison (1995) et un Guide de la Corrèze (1988, 1990 et 1996).


53, rue Van Gogh, 42600 Montbrison

Courriel : claude.latta@wanadoo.fr

Renseignements obtenus sur le site www.charlesfourier.fr

Vendredi 28 février 2014

20:30

Salle Georges Guichard

Théatre du Forum

Par Mme SEDRAINE-MOIROUX

Trois Tibétains en exil


Trois tibétains.pdf

Trois Tibétains en exil Dans le cœur d’un homme existe l’âme d’un peuple, dans celui de trois, son Histoire.

Au Tibet, suite à l’occupation chinoise, la tragédie d’une guerre d’extermination se poursuit depuis 1950 tandis que cent dix mille réfugiés tibétains en exil tentent avec l’énergie du désespoir de sauver leur peuple ainsi que leur culture de l’anéantissement. « Des oies sauvages en larmes » (métaphore populaire chinoise pour désigner les réfugiés en général) pour saluer leur foi en la vie, présente les expériences à la fois traversées et réfléchies de trois Tibétains en exil, Wangdak Tashi, Ngawang Chôjor et Konchok, un nomade, un moine , un fermier qui parlent de leur vie au Tibet, avant et après l’invasion chinoise ainsi que de la guerre puis l’exil. Ces hommes luttant sans trêve contre la mort veulent offrir, en même temps que la découverte de la culture tibétaine, la vigueur quotidienne nécessaire à tout un chacun à la construction d’une vie sereine. Par delà leurs témoignages et le

contraste de leurs points de vue, vous entendrez sourdre du fin fond des déserts himalayens un message universel de tolérance et de compassion, message de paix concernant à la fois individus et nations.


Lundi 24 mars 2014

14:45 Théâtre du Forum

Conférence de Gaetano MINACORI

Les amours des Dieux

Apollon et Daphné



Apollon et Daphné.pdf

Daphné était une chasseresse qui se consacra elle-même à Artémis, déesse de la Chasse, et, comme la déesse, elle refusait de se marier. Leucippos, fils du roi Oenomaos, fut le premier de ses soupirants. Il était parvenu à s'introduire parmi les suivantes d'Artémis en se déguisant en jeune femme et il se faisait appeler Oeno, fille d'Oenamoas. Apollon, jaloux et connaissant la vérité, conseilla aux chasseresses de se baigner nues dans une source à l'onde claire; l'imposture de Leucippos fut ainsi découverte, et le malheureux jeune homme fut battu à mort par les vierges en colère.

Mais Apollon s'était moqué d'Eros, alors ce dernier lui décocha une flèche d'or, celle qui rend follement amoureux, et réserva une flèche de plomb à Daphné pour la rendre indifférente.

Malgrè ses talent de devin, Apollon ne s'aperçut de rien car tout le monde sait que l'amour rend aveugle même les plus clairvoyants.

Il était de plus en plus amoureux de Daphné d'autant plus que c'était son premier amour mais elle repoussait toujours ses avances, alors il la poursuivit à travers bois et près.

Alors qu'Apollon allait la rattraper, elle pria Zeus ou son père de l'aider et celui-ci la transforma promptement en laurier (daphné, en grec). Désolé de sa métamorphose, Apollon en fut réduit à cueillir une branche pour orner sa lyre et son carquois, et il fit du laurier son arbre sacré.


Jeudi 3 avril 2014

8:30 parking du Casino à Feurs

La Terrasse sur Dorlay - Pélussin

Saint Appolinard

Maison des tresses et les lacets

Musée de la T.S.F.



Pelussin.pdf Petite sortie du 03 Avril 2014.pdf

Vendredi 4 avril 2014

20:30 Maison de la Commune

Salle Georges Guichard

Conférence du père Bruno MARTIN

L’ordre de Malte

Neuf cents ans d’histoire



Malte.pdf

Les Chevaliers de Malte En tant qu’Ordre de chevalerie, l’Ordre de Malte a su conserver les valeurs de la noblesse : en effet, la plupart des membres appartenaient traditionnellement à la chevalerie et à la noblesse du monde chrétien. Aujourd’hui, ses membres sont issus de toutes les classes sociales. On peut les décrire comme des catholiques habités par une noblesse d’esprit qui s’illustre dans leur comportement altruiste. Tous les Chevaliers de Malte se doivent de posséder les qualités inhérentes à la chevalerie, à savoir, se distinguer par des vertus spéciales.

L’Ordre a su conserver ses valeurs morales traditionnelles telles que l’esprit de service, de sacrifice et de discipline qui caractérise encore les Chevaliers de Malte d’aujourd’hui.

Ses batailles ne sont plus menées à la pointe de l’épée mais avec des moyens pacifiques de lutte contre la maladie, la pauvreté, l’exclusion et l’intolérance, ainsi que pour le témoignage et la défense de la foi.

Les 13.500 Chevaliers et Dames de l’Ordre de Malte doivent avoir une conduite chrétienne exemplaire dans leur vie privée et publique et contribuer ainsi à perpétuer la tradition de l’Ordre.

En particulier, il leur incombe de coopérer effectivement aux oeuvres d’assistance hospitalière et sociale de l’Ordre.


Jules César, lors de sa conquête de la Gaule, chassa les Allobroges de Vienne qui devint Colonia Julia. Dès l'assassinat de César en l'an 44, les Allobroges reprirent leur cité aux Romains. Les Romains exilés de Vienne s'en allèrent fonder la ville de Lyon (Lugdunum).

Les Romains soignaient l'alimentation en eau de leurs villes, et furent rapidement attirés par l'eau cristalline et pure de la montagne. Au premier ou au second siècle, les ingénieurs impériaux construisirent, du Pilat à Lugdunum, l'aqueduc du Gier. Cet aqueduc de 80 km comportait de nombreux ouvrages d'art, et surtout ce qui le rend unique dans le monde romain : quatre siphons dont un qui treverse en souterrain la vallée de la Durèze.

En 177 débutèrent à Lugdunum les persécutions des chrétiens. La légende rapporte qu'à cette époque, un petit groupe de chrétiens vint se réfugier dans les montagnes et, plus précisément, à Pulicinus ultra rhodanum (Pélussin) où ils fondèrent l'église de Notre-Dame sous terre. En 280, l'empereur Probus autorisa l'extension de la culture de la vigne hors d'Italie et la vigne, dès lors, se développa sur les versants bien orientés du Pilat comme à Condrieu et à Chavanay. De l'époque romaine, le Pilat hérite aussi de la culture des pruniers, des châtaigniers, des pêchers et des cerisiers.

Vendredi 23 mai 2014

20:30 Salle Georges Guichard

Maison de la Commune

Conférence d’Agnes DESQUAND

Madame Pasteur

Secrets de famille



Madame Pasteur.pdf

Sans sa femme, Louis Pasteur aurait-il eu la même carrière? Certes il avait le génie et la force de travail, mais la fidèle compagne de sa vie eut sur lui constamment une influence positive, le conseillant, lui servant de secrétaire, d’intendante et de confidente, organisant ses multiples déplacements, voyageant avec lui et toute la famille, ou au contraire restant au foyer avec leurs enfants pour assurer un cadre stable dans le tourbillon constant qui constituait la vie quotidienne de ce couple hors-norme.

Leur aventure commune commence en 1849, alors que Pasteur, jeune professeur agrégé, obtient un poste au lycée de Strasbourg. Le Recteur Laurent l’invite à son domicile pour un repas privé, en présence de sa famille et de quelques autres jeunes professeurs. C’est là que le

chercheur jurassien fait la connaissance de la fille du Recteur, Marie Laurent, de quatre ans moins âgée que lui. Dès cette première rencontre, il décide de la demander en mariage, et confie le soin de faire cette démarche à son père, tanneur à Arbois. Ils firent ensemble cinq enfants, et eurent l’effroyable douleur d’en perdre trois à l’âge de deux, neuf et treize ans.

Lire la totalité du texte …


Lundi 16 juin 2014

14:45 Théâtre du Forum

Conférence de Gaetano MINACORI

Les amours des Dieux

Éros et Psyché



Eros et psyché.pdf

Psyché est la fille d’un roi. Elle a deux sœurs. La particularité de ces trois femmes est qu’elles sont toutes d’une extrême beauté. Les sœurs de Psyché ne mettent donc pas longtemps avant de trouver un époux.

Or la cadette désespère de ne pas avoir trouvé l’amour. Sa beauté est si déconcertante que les hommes viennent l’admirer, l’aduler mais aucun d’eux n’osent demander la merveilleuse demoiselle en mariage. Un jour Aphrodite, la déesse de la beauté se rend compte que

sa popularité baisse, la référence même de la beauté n’est plus Aphrodite mais Psyché. Furieuse la déesse décida alors de s’en débarrasser. Elle appela alors son fils Eros, le dieu de l’amour et lui ordonna de la rendre amoureuse de l’être mortel le plus affreux qu’il soit.

Mais alors qu’Eros prend son arc et ses flèches pour piquer Psyché, le dieu se blesse avec l’une d’elles et tombe instantanément amoureux de la belle.

Pendant ce temps, Psyché pleurait sur son sort, aucun homme n’osait l’épouser. Inquiet, son père partit consulter un oracle. Là-bas la Pythie lui révéla qu’il devait emmener sa fille sur un rocher au sommet d’une colline où son futur époux, un monstrueux serpent géant, viendra la chercher.

Lire la totalité du texte …


Samedi 26 juillet 2014

15:00 devant l’Eglise

Place Antoine Drivet

Visite gratuite de la ville de Feurs

2014-07-26 Place du Forum.pdf

Feurs est une commune française, située dans le département de la Loire et la région Rhône-Alpes. Les habitants de Feurs sont les Foréziens.Feurs tire son origine de la dénomination romaine de Forum Segusiavorum, lieu d'échanges du peuple antique, les Ségusiaves. On trouve dans la ville, à côté de la Poste, des vestiges de l'ancienne ville romaine. Elle a directement donné son nom à la province du Forez. La ville fut mentionnée par le géographe antique Ptolémée. Elle fut fugitivement chef-lieu du département de la Loire de 1793 à 1795 Elle eut un des premiers chemins de fer : La 3e ligne de France Andrézieux - Roanne ouvre sa 1re section le 1er août 1832 entre Saint-Bonnet-les-Oules et Balbigny. C'est à Feurs qui se trouve sur cette section que sont installés les ateliers de la compagnie qui construiront plusieurs locomotives sous les ordres de l'ingénieur Régnié. Feurs est, aujourd'hui, définitivement tournée vers Saint-Étienne, une ville-modèle pour elle. Les sites d'intérêts archéologiques sont nombreux mais tous sont découverts au cours des différents travaux sur la commune.

Vendredi 29 août 2014

7:30 Départ derrière la Mairie de Feurs

Le Creusot - Paray le Monial

Tout le programme …



Le Creusot.pdf Petite sortie du 29 Août 2014.pdf

De 1836 à 1960, plus d'un siècle de domination Schneider sur la ville du Creusot.

Eugène et Adolphe Schneider se tournent vers des productions résolument modernes, destinées notamment au chemin de fer (locomotives, rails en acier) ou à l'armée (canons, blindages) et dont la qualité est mondialement reconnue. La société se distingue par la production d'aciers spéciaux (métal, fonte) ainsi que par l'utilisation d'outils modernes comme, par exemple, le marteau-pilon à vapeur qui permet de forger des pièces avec une grande précision. Ainsi les aciers du Creusot se montrent souvent à leur avantage lors des concours (Exposition Universelle) par rapport à leurs concurrents (Vickers, Krupp AG, Škoda). Le Creusot n'est plus une bourgade mais une ville-usine. C'est le fief des Schneider qui s'y font aménager en résidence la cristallerie royale (appelée château de la Verrerie). La mairie est à plusieurs reprises dirigée par des membres de la famille. Adolphe et Eugène se servent de la ville pour appuyer leurs ambitions politiques.

Lire la totalité du texte …

Samedi 4 et dimanche 5 octobre 2014

De 14h30 à 18h00

à la chapelle des Martyrs

Autour de la guerre de 1914/1918

Témoignages de Foréziens



Guerre 14-18.pdf Programme Programme

Mercredi 8 octobre 2014

20h30 Maison de la commune de Feurs

Conférence de Jérôme SAGNARD

Les châteaux dans la Loire



Château de Couzan.pdf

Lundi 13 octobre 2014

Départ derrière la mairie à 14h00

Couvent - Cabinet des curiosités.pdf Petite sortie du 13 Octobre 2014.pdf

Visite du couvent

« CABINET DES CURIOSITÉS »

De  Daniel POUGET

A CHAZELLES SUR LAVIEU




Le couvent - Cabinet des curiosités. Ce musée privé est un pur joyau ! Dans un ancien couvent de la congrégation des soeurs Saint-Joseph, restauré depuis peu, des expositions font revivre ce patrimoine, tout en faisant découvrir une partie du Forez. L'ethnologue Daniel Pouget vous reçoit et vous invite à partager ses passions. Le premier pôle muséographique concerne la magie noire en Auvergne : guérisseurs, envoûteurs ou désenvoûteurs. On découvre effigies et coeurs transpercés d'épingles, cordes de pendus, cannes de magiciens, fléaux et fourches pour éloigner le Malin. Du temps de Bonaparte, sur le marché de Montbrison, l'écu " à la vache " s'achetait 30 francs : il était censé protéger du démon. Le second pôle vous emmène pour un tour du monde sur les traces du chamanisme et du sacré : une statuette tibétaine de Dakini, par exemple, représente la puissance, la vigueur et le charme féminins ; ses longues oreilles signifient qu'elle sait écouter, et elle danse sur le dos d'un nain qui symbolise l'ignorance. Ainsi, beaucoup d'autres trésors que l'ethnologue a ramenés de ses voyages d'Afrique, d'Asie et d'Indonésie.

Le château de Couzan est une forteresse bâtie sur un éperon rocheux à l'ouest de Sail-sous-Couzan (Loire) dans les Monts du Forez au-dessus du Lignon du Forez. La châtellenie de Couzan était la plus importante du Forez.

            Damas ».


La Première Guerre mondiale est un conflit militaire européen qui s'est déroulé dans les faits sur plusieurs continents de 1914 à 1918 (bien qu'ayant administrativement perduré jusqu'en 1923 pour les pays concernés par le Traité de Lausanne, le dernier à avoir été signé, le 24 juillet 1923).

Considérée comme un des événements marquants du XXe siècle, cette guerre parfois qualifiée de totale a atteint une échelle et une intensité inconnues jusqu'alors. Elle a mis en jeu plus de soldats, provoqué plus de morts et causé plus de destructions matérielles que toute autre guerre antérieure. Plus de 60 millions de soldats y ont pris part. Pendant cette guerre, environ 9 millions de personnes sont mortes, et environ 20 millions ont été blessées. D'autres événements survenus pendant cette période : le génocide arménien (1915-1916), la première bataille de l'Atlantique (1917), la Révolution russe (1917) et la grippe de 1918 ont augmenté la détresse des populations. Pour toutes ces raisons, cette époque a marqué profondément ceux qui l'ont vécue.

Lundi 20 octobre 2014

14:45 Théâtre du Forum

Conférence de Gaetano MINACORI

Les origines légendaires de Rome




Rome.pdf Souscription conf. Minacori 2014   2015.pdf

Les origines légendaires de Rome. Selon le légende, Enée,  survivant à la ruine de Troie débarque au Latium (en Italie) et noue contact avec le roi des Laurentes dont il épouse la fille Lavinia. Enée fonde une ville du nom de son épouse « Lavinium », unissant deux peuples ; les laurentes et les troyens.  L’Enéide, poème de Virgile narre ces épisodes . Vénus demande à Jupiter de ne pas abandonner son fils qui fuit Troie. « Ton fils, le troyen Enée, mènera en Italie une grande guerre, il brisera des peuples redoutables. Son fils, Ascagne, quittera Lavinium et s’installera à Albe la longue ».

Le dieu Mars met enceinte Rhéa Silvia, jeune vestale, qui met au monde des jumeaux Rémus et Romulus. Jetés dans le Tibre, ils sont sauvés par la décrue et sont recueillis par la louve du Lupercal (grotte creusée au flanc du Palatin). Elevés par les bergers, ils fondent Rome à l’endroit même du lieu de leur sauvetage le 21 avril –753 selon la tradition. La louve est devenue le symbole de Rome.

Romulus tue son frère qui a franchi le sillon sacré, se dévouant par cet acte aux dieux d’en bas. Romulus est le 1er des rois de Rome. Ce sillon sacré se nomme le POMERIUM qui délimite la ville. Les morts sont enterrés au delà, à l’extérieur de cette ligne.

Vendredi 14 novembre 2014

20:30 Salle Georges Guichard

Maison de la Commune de Feurs

Pascal CHAMBON

Les mutineries pendant la Grande Guerre



Mutineries de la Grande Guerre.pdf Mutineries.pdf

Statuts de l’Association des Amis du Patrimoine et du Musée de Feurs

Les mutineries au sein des armées se produisent lorsque des soldats mécontents se mettent à défier collectivement l’institution disciplinaire en place. Ils le font particulièrement lorsqu’ils sont conscients, ou qu’ils ont l’impression, que cette institution est fragilisée, selon les circonstances du moment. Le simple fait de comprendre pourquoi et comment les mutineries arrivent fut un sujet à changements au fil du temps.

Ce qui est central, sinon au cœur de toute mutinerie, réside dans la nature des rapports entre les gestes collectifs de désobéissance et les structures des autorités politico-militaires en place. Les réclamations des mutins furent souvent spécifiques et elles ressortaient de l’ordre du pratique, bien plus que du niveau idéologique. Par exemple, les mutins peuvent se plaindre de la nourriture, de la solde, des permissions, de leurs officiers ou de toute autre situation qui semble injuste à leurs yeux. Cependant, toute mutinerie implique par définition un défi qui est directement lancé contre l’institution la plus fondamentale de l’État: l’armée.

Lire la totalité du texte …